tsingy

 

 

 

  

 
 
 
 


 
 

Hotel Tsingy Lodge de Bemaraha – Bekopaka Ouest Madagascar

Attractions du village et de ses environs

1. Visite du village

En sillonnant le village, vous serez accueillis chaleureusement par des enfants et leurs « Salama ! ». Vous pourrez admirer les femmes en train de se faire tresser les cheveux, de piller du paddy, de vanner le riz ou de fabriquer une natte. Vous observerez des hommes qui ramènent leur contribution au souper, un poisson de la Manambolo. Si vous êtes passionnés de la pêche, la population locale peut vous confectionner une ligne à pêche et la Manambolo (fleuve) vous surprendra.

En juin et juillet, les Sakalaves se réunissent pour la lutte traditionnelle : le "Moraingy". Ce Combat entre les membres de villages voisins est typique de cette région.

 

2. Parc National Tsingy de Bemaraha

En 1927 les Tsingy ont été déclarés sîte protégé par l’UNESCO, mais seulement en 1990 le territoire était classé Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La réserve naturelle a une surface de 157'710 hectares et se trouve entre 75 à 700 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les Tsingy se trouvent sur le « Plateau du Bemaraha » à l’ouest du pays et font partie de la „Chaîne de l’Antsingy“. Ces roches calcaires ont été formées par un dépot de fossiles et de coquillages morts sous la mer il y a 200 millions d'années. Depuis l’érosion a créé un paysage exceptionnel: constitué d'un réseau très dense de failles, crevasses, surfaces de blocs calcaires sculptés en lames ou en aiguilles acérées, grottes, canyons ainsi que des paysages fluviaux .

En malgache le nom « Tsingy » signifie « aiguille » : Les Tsingy sont pointus et se dressent comme des grandes aiguilles.

La faune des Tsingy est spectaculaire : 13 espèces de lémuriens dont 3 diurnes et 10 nocturnes, 94 espèces d'oiseaux terrestres et aquatiques, 15 espèces de chauve-souris, 22 espèces d'amphibiens et 66 de reptiles et des mammifères endémiques (comme mangoustes et rats) vivent dans cette formation calcaire.

Il y a 300 ans, les Tsingy ont servi d'abri pour les " vazimba ", les premiers occupants de Madagascar. Et aujourd'hui, ils sont devenu un lieu de culte et de cérémonie pour la population riveraine. Dans les Tsingy il y a encore des sites de cérémonie et des tombeaux qui ont une signification importante pour les indigènes.

Tous les circuits sont guidés par les guidés locaux recrutés par l'ANGAP qui sont bien formés. Entre les formations de pierre calcaire remarquables, c’est grâce à leur expérience que vous observerez aussi des animaux cachés tels que des lémuriens nocturnes, des serpents, des caméléons, des oiseaux et des crocodiles.

Le Parc offre 9 circuits adaptés à toutes les conditions physiques. Et si les contes des Vazimba vous intéressent, vous pouvez demander les guides du parc de vous raconter un peu de ce peuple si mystique.

1

Circuit Tantely:

Max. 2 h, facile

2

Circuit Andadoany

Max. 3 h, facile

3

Circuit Ankeligoa

Max. 3 h, facile

4

Circuit Andadoany/Ankeligoa

½ journée, possibilité d’un pique-nique

5

Circuit Anjohimanitsy 

Max. 8h, sportif

6

Circuit Andamozavaky

Max. 4h, bonne condition physique recommandée ; déconseillé aux personnes ayant de vertiges sur des ponts suspendus
à 17 km de l’entrée du Parc, voiture indispensable

7

Circuit Ranotsara

Max. 2-4h, bonne condition physique recommandée;
à 17 km de l’entrée du Parc, voiture indispensable

8

Circuit Georges de la Manambolo

Max. 2h, avec visite des grottes

9

Circuit Manambolo

3h en piroque sur le fleuve ; dont 1h en pirogue et 2h de marche, avec visite des grottes, longeant la falaise pour le retour jusqu'à l'entrée du Parc

 

3. Le site RAMSAR

A 60 km de Bekopaka se trouvent les trois lacs de Manambolomaty (surface de 7491 hectares), un site qui est classé dans le RAMSAR (Convention pour la protection des zones humides). Il y a de différentes sortes poissons, oiseaux dont le fameux "Ankoay"(Halietus Vociféroïdes). D’autres animaux originaires de cette région et endemiques sont l’aigle pêcheur Haliaeetus vociferoides et la tortue d’eau douce Erymnochelys madagascariensis qui vit ici dans une de plus importante population. Ces deux variétés sont en voie de disparition.
D’autres espèces d’intérêt sont le héron humbloti (Ardea humbloti) et le héron gris (Ardea cinerea) ; les canards Anas bernieri et Thalassornis leuconotus, le flamant rose Phoenicopterus ruber et le flamant Phoeniconaias minor ainsi que 7 différents espèces de lémuriens qui vivent dans la forêt de Tsimembo comme les Microcebus murinus, Mirza coquereli, Phaner furcifer pallescens, Hapalemur griseus occidentalis, Lepilemur edwardsi, Propithecus verreauxi deckeni et le Eulemur fulvus rufus.

 

 

 

 tsingy wegtsingy etsimgyrtsingys